UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ
Trop d'adrénaline nuit
GRRR 2024 (réédition) CD audio, 2001

*

Stéréoplay (Serge Loupien, 1979)

Album fondateur du Drame, véritable contrat esthétique sur lequel vont s'édifier 25 ans d'une écriture totalement originale. Instantané de cette rencontre, ici tout est improvisé, des mélodies aux rythmes, des sons électroniques d'une énergie inégalée à l'explosion d'un texte du cinéaste Jean Vigo.

Jean-Jacques BIRGÉ (synthétiseur, voix, flûtes, percussion)
Bernard VITET (trompettes, anches, violon, percussion)
Francis GORGÉ (guitare, basse, percussion)

Prenons-le / Au pied de la lettre / Trop d'adrénaline nuit
+ Sancta Papaverina
(bonus track du cd)

lp GRRR 1002 - version 33 tours épuisée (enr. 1977, prod. 1979)

RÉÉDITION CD 2001 DISPONIBLE
remasterisé avec bonus track de 17'44" - Sancta Papaverina,
et nouveau livret d'Etienne AUGER

CADEAU !
Les morceaux en écoute sont deux versions inédites avant montage pour le vinyle, donc beaucoup plus longue. Les versions du disque dure respectivement 9'16 et 24'25.

De la même époque, 24 heures de musique inédite avec la série des 39 Poisons...

tracklist / infos
n°1 / Trop d'adrénaline nuit (16/01/1977, intégral) / 41'51

Jean-Jacques Birgé : melodica alto et soprano, synthétiseur, voix, bande magnétique (Le chemin de Rio), saxophone alto, violon amplifié, trompette en plastique, hou-kin, oiseau mécanique, percussion, flûte ténor, trompette en si bémol aigu, tricolore, jazzflute, guimbarde, senza ikembé
Bernard Vitet
: bugle, trompette en si bémol aigu, clarinette et saxophone en plastique, percussion, violon amplifié, saxophone alto, oiseau mécanique, voix, piano-jouet, mandoline, basse électrique
Francis Gorgé
: basse et guitare électriques, corne, trompette en plastique
Bientôt réédité en vinyle, Trop d'adrénaline nuit, le premier disque éponyme d'Un Drame Musical Instantané

n°2 / La gangrène a.k.a. Au pied de la lettre (08/03/1977) / 23'30
Jean-Jacques Birgé - percussions + voix (Tout homme détient dans ses mains son destin), scie musicale, synthétiseur, saxophone alto, guimbarde, mandoline
Bernard Vitet - percussions + voix (Un coup de dés jamais n'abolit le hasard), violon, zheng
Francis Gorgé - percussions + guitare et basse électriques

Hommage à Jean Vigo
: /
Lecture
tracklist
Site créé en 1997 / Dernière mise à jour : mercredi 22 février 2017 / Blog quotidien / © Jean-Jacques BIRGÉ / info@drame.org / Crédits